Combien gagne un chauffeur VTC en France ?

Un chauffeur de véhicule de tourisme appelé VTC a pour vocation de transporter des personnes dans une berline haut de gamme, il peut être salarié d’une société ou bien choisir de se mettre à son compte en optant pour le statut d’autoentrepreneur ce qui lui permet de choisir librement ses courses.

Doté d’un sens développé du service et du contact, le chauffeur de voiture de transport se doit d’être souriant en plus d’avoir une très bonne présentation, la tenue d’un chauffeur VTC se compose d’un costume, d’une chemise blanche, d’une cravate et de chaussures de ville propres. Il est disponible le weekend et en soirée et dispose d’une bonne connaissance de la ville où il travaille ainsi que de la banlieue.

Un chauffeur VTC doit être titulaire du permis B depuis plus de 3 ans et doit disposer d’une attestation d’aptitude physique délivrée par le préfet.Ce métier regroupe plusieurs appellations tel que chauffeur de grande remise, chauffeur de maître, chauffeur de direction ou encore vétéciste.

Chauffeur privé, des salaires motivants

Le salaire d’un chauffeur VTC salarié avoisine les 2000 euros net par mois, cependant la rémunération tient compte du nombre d’heures effectuées.
Dans le cadre d’une création d’entreprise, il faut prévoir une mise de départ importante pour l’achat ou la location d’un véhicule ainsi que sa mise en conformité, le salaire d’un entrepreneur peut atteindre 3000 euros, voire plus si les courses sont surtout effectuées en soirée, le weekend et pendant les jours fériés.
Le chauffeur privé peut également créer sa société et employer plusieurs chauffeurs, dans ce cas les salaires peuvent variés selon la capacité financière de la société de VTC ainsi que la taille de la flotte de la société.

Les formations VTC et démarches administratives obligatoires

Accessible sans diplôme, la formation professionnelle VTC se déroule sur 3 mois minimum et permet d’acquérir la carte professionnelle VTC, indispensable pour effectuer ce métier en toute légalité.
Le chauffeur VTC doit également suivre une formation continue tous les 5 ans d’une durée de 8 h dans un centre de formation agréé.
Après la réussite de l’examen et les documents demandés reçus, la carte professionnelle est envoyée par la préfecture du département du candidat ou bien par le préfet de police dans un délai de 2 mois. Elle doit être rendue lors de toute cessation d’activité.
La demande d’immatriculation valable 3 ans s’effectue auprès d’Atout-France et coûte 150 euros.
Vous pouvez trouver sur internet un centre de formation VTC agréé, acceptant tout financement de la formation initiale VTC. Ces centres proposent des formations adaptées pour exercer l’activité de chauffeur VTC.

Article Précédent

S'équiper d'un doseur bar : une solution rentable pour les professionnels

Article Suivant

Le logiciel de caisse sécurisé deviendra obligatoire pour la gestion des points de vente

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *