Comparatif caisse enregistreuse classique et caisse dernière génération

Conçue pour alléger les tâches du commerçant, la caisse enregistreuse reste actuellement un outil indispensable et le fait qu’elle soit abondamment utilisée par les grandes surfaces montre à quel point, l’appareil demeure toujours aussi efficace et pratique. Au départ, il est formé de trois principaux composants : le clavier, une machine à calculer et un tiroir-caisse qui sont complétés par deux imprimantes. Bien entendu, l’équipement a aussi profité des découvertes technologiques de ces dernières années. Si certains commerçants ont préféré rester fidèles à la traditionnelle caisse, facilement reconnaissable avec le son de clochette qui vient clore chaque transaction, d’autres ont choisi des appareils en phase avec l’époque actuelle.

Caisse enregistreuse traditionnelle : toujours aussi efficaces, mais limitées

Actuellement, l’on distingue différents types de caisses, les classiques regroupant les caisses mécaniques et les caisses électroniques qui ne sont pas encore informatisées, et les caisses enregistreuses nouvelle génération, celles qui intègrent des logiciels et dont le traitement est géré par un système informatique dédié. Si les caisses électroniques subsistent encore chez les petits commerçants c’est qu’elles remplissent leurs fonctions premières : l’enregistrement de toutes transactions ainsi que le stockage de la trésorerie.
Par contre, elles sont dépassées face aux nouveaux modes de paiement, notamment les paiements par carte bancaire. Le caissier est obligé de connaitre par cœur le prix de chaque article, ce qui augmente le risque d’erreurs et peut ralentir les transactions. Le branchement par secteur des caisses traditionnelles ne plaide pas non plus en leur faveur d’autant plus que cela requiert l’usage d’un régulateur.

Caisse tactile : des appareils à la pointe de la technologie

Les performances de la caisse enregistreuse actuelle reposent sur la multitude de services additionnels à la disposition des commerçants. Désormais, elles sont équipées d’un lecteur optique qui déchiffre le prix d’un article grâce à son code barres. Elles prennent également en charge différents paiements dématérialisés. En effet, il est pratique et actuellement courant de payer par carte bancaire et avec des tickets-restaurants. Elles peuvent aussi être liées à un ordinateur, ce qui aide à mieux gérer les stocks. La sécurité étant cruciale, les caisses peuvent être intégrées au système de surveillance. La gestion à distance des caisses tout comme la consultation et la prise en main est possible en y intégrant un système d’information dédié.
Longtemps réservée aux grandes firmes, la caisse enregistreuse informatisée est devenue accessible tant sur le prix que sur l’assimilation de la technologie utilisée. Aucun commerçant n’aura de difficulté à la prendre en main. De plus, elle tend de plus en plus à être autonome et d’ailleurs, dans certains types de transaction, la présence physique d’un caissier n’est plus obligatoire. Ce type de terminal de point de vente est facile à adopter, et une visite chez un professionnel convaincra les plus réticents.

Article Précédent

Plombier chauffagiste : comment détecter un arnaqueur ?

Article Suivant

S'équiper d'un doseur bar : une solution rentable pour les professionnels

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *