Externalisation web : quels sont les atouts des agences offshores ?

Actuellement de plus en plus d’entreprises ou d’agences digitales choisissent de déléguer une partie de leur charge de travail à des prestataires externes. Les métiers du web sont en particulier la cible principale de l’externalisation. Le suivi de l’e-réputation de la marque, son référencement naturel sur les moteurs de recherche ou encore la création d’un nouveau site internet sont autant de services pouvant faire l’objet de l’externalisation web. Si ce n’est pas un phénomène nouveau, celui-ci tend à se développer grâce aux nouvelles technologies et aux lourdes charges auxquelles sont soumises les PME françaises. Pour gagner en compétitivité, les gestionnaires se doivent d’externaliser une partie de leurs services à des sociétés spécialisées souvent basées à l’étranger. D’autres entreprises choisiront l’infogérance de leur système informatique en confiant sa gestion à une SSII.
Regardons ensemble ce qui pousse les PME à délocaliser leurs services web et les agences web notamment à sous-traiter une partie de leur production.

Externalisation, délocalisation : quelles sont les différences ?

L’externalisation est sans doute la solution le plus flexible

Elle permet de réduire les coûts, de faire face à un surcroit de travail temporaire sans avoir à embaucher du personnel ou encore de répondre à certaines contraintes techniques alors que l’entreprise n’a pas les compétences en interne. L’entreprise donneuse d’ordre exerce un véritable poids sur son partenaire externe qui, de son côté, s’engage à fournir des prestations de haute qualité. Les contrats d’externalisation sont souvent signés sur du long terme.

La délocalisation est la plus extrême des solutions

Le fait de délocaliser une partie de sa production à l’étranger engendre des frais de structure importants. La société qui choisit cette option se lance dans une mutation de grande envergure. Elle décide d’ouvrir une entité globale à l’étranger (souvent dans des pays où la main d’œuvre n’est pas chère), elle devra s’acquitter de toutes les contraintes liées au pays d’installation. On remarque ce phénomène notamment dans les métiers de l’industrie et du textile.

Un partenariat efficace en direct

La majorité des e-commerçants n’ont pas les ressources nécessaires pour embaucher une personne dédiée à la gestion du site internet. Le suivi des commandes, la gestion des stocks, la saisie des nouveaux produits, le référencement naturel (SEO), l’animation des communautés sur les réseaux sociaux, le suivi des places de marché…. Autant de tâches chronophages qui demandent toutes des compétences pointues et différentes. Il est donc obligatoire de s’entourer de partenaires qualifiés pour gérer ce travail quotidien. C’est là qu’intervient l’ externalisation web confiée à un partenaire professionnel basé à l’étranger. L’agence offshore dispose de toutes les compétences utiles pour la réalisation des objectifs de l’e-commerçant. Il est important, évidemment, de vérifier le sérieux du partenaire en lui demandant ses références, ses derniers succès en matière de SEO par exemple ou encore de regarder ses dernières réalisations de sites web.

Avantages au prix et à la flexibilité

Evidemment en sous-traitant une partie de ses besoins à l’étranger (par exemple au Maroc) le donneur d’ordre bénéficiera de coûts bien plus faible qu’en faisant réaliser le même travail en France. Les taux horaires étant plus faibles, la législation du travail plus avantageuse (44 heures hebdomadaires par exemple au Maroc) et la facturation non soumise à la TVA sont des éléments qui augmenteront la rentabilité de l’entreprise.
Quant à la flexibilité, il n’est pas nécessaire d’argumenter longtemps quand on connait le coût d’un salarié en France et les difficultés à se séparer de lui….

L’externalisation en marque blanche pour les agences web

Les agences digitales elles aussi se tournent de plus en plus vers des sous-traitants étrangers pour leur déléguer des tâches de rédaction web ou de netlinking. Le plus souvent, ce travail est effectué en marque blanche sous le contrôle de l’agence demandeuse. Encore une fois, de nombreux prestataires offshores n’ont plus à rougir de leurs compétences souvent bien plus pointues et complètes que leur donneur d’ordre.
L’agence web française quant à elle se concentre sur ce qui lui rapporte le plus, déléguant ainsi à son partenaire le travail quotidien de rédaction, d’e-réputation ou encore de référencement naturel.

Article Précédent

Conseils pour bien choisir un logiciel de stock

Article Suivant

Un logiciel de référencement performant pour un Mac

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *